Actualités de l'Académie

Mayotte fête la science

 

Mercredi 6 novembre a eu lieu la conférence de presse de la Fête de la science au Lycée Younoussa Bamana.

conf_de_presse_FDS-2.jpg conf_de_presse_FDS-3.jpg

Avant de laisser la parole au Vice-recteur, M. CHABASSIER a tenu à remercier l’assemblée présente ainsi que les élèves. M. Le Vice-Recteur, présentera le programme de cette 28eme édition de la Fête de la Science. Les thèmes phares de cette année : l’environnement, le développement durable, la biodiversité, etc.

Il appréciera le fait que sur l’île « la science se veut participative, elle appartient à tout le monde : aux enseignants, aux élèves, aux citoyens… ». A l’Hexagone, la Fête de la science « se limite à ouvrir les laboratoires et à effectuer des visites », à Mayotte « nous avons un coup d’avance ». La science nous permet de voir et/ou d’entrevoir l’avenir. Le Délégué régional à la recherche et à la Technologie (DRRT), M. Abel Hiol, s’exprimera ainsi, la science c’est « la capacité d’observer, celle d’expérimenter puis de douter, de questionner ce qu’on a trouvé ». Nous sommes les acteurs des nouvelles découvertes, celles de demain : il évoquera l’intelligence artificielle pour étayer ses propos avant de saluer l’investissement de Mme M’BAE, enseignante de SVT au lycée BAMANA et ambassadrice de la fête de la science.

M. Le Préfet, soulignera les propos de M. Le Vice-recteur, il s’agit bien d’une « fête participative », d’un lieu où nous pouvons nous approprier les choses, mais aussi donner envie de fréquenter lesdits lieux. « Si tout va bien au cœur de la fête de la science, nous pouvons rencontrer l’émotion. Lorsque nous rencontrons celle-ci : c’est gagné ». Ce fut le cas, les élèves du Lycée Younoussa BAMANA, ont offert un spectacle à la fois poignant et scientifique, ils ont nourrit les cœurs et les esprits de l’auditoire. Une chanson aux paroles prenantes « Mes larmes coulent quand je vois mon monde qui s’écroule »ou encore « Rassemblons-nous et cherchons ensemble des solutions ».

« Je vous souhaite une très bonne prise de conscience », telles sont les mots des élèves durant l’une de leurs prestations, pour décrire les maux de la Terre. Des mots forts édictés sous le regard du portrait de Nelson Mandela avec une citation appropriée à l’évènement et au lieu « L'éducation est l'arme la plus puissante que l'on puisse utiliser pour changer le monde ».

conf_de_presse_FDS-8.jpg conf_de_presse_FDS-11.jpg

« A demain » est le thème de la fête de la science mais la prise de conscience doit s’effectuer et doit avoir lieu aujourd’hui et non demain, pour pouvoir construire et penser l’avenir de demain. C’est la maxime que les élèves ont souhaité transmettre durant leurs différentes prestations (chants, lectures, pièce de théâtre, des problèmes de mathématiques…).

Lord du moment de partage, le DRRT, M. Abel Hiol prendra la parole pour remercier les élèves et l’établissement. Et il rejoindra le proviseur, M. CHABASSIER sur le fait que « les mahorais·e·s ont des compétences oratoires extraordinaires ». Il incite les jeunes à s’orienter vers l’enseignement afin de transmettre et d’éduquer comme ils ont su le faire durant les différents spectacles.

Un lancement de la fête de la science, réussit et qui a permis au public de cerner les réels enjeux de cette édition, le sens de la thématique et les problématiques de Mayotte.

« Je vous souhaite une très bonne prise de conscience ».