Actualités de l'Académie

Said Vïtta, le nouveau nom de l’école Chirongui I

 

L’école élémentaire Said Vïtta, un exemple à suivre ? L’école a été entièrement rénovée par le bureau d’études ETG. Une opération qui a coûté 800 000€ alors qu’il aurait fallu débourser 3 000 000 € pour démolir et reconstruire.

Les rénovations vont permettre une baisse de température des locaux de 4 à 5 degrés grâce à l’utilisation de la laine de verre sous des tôles peintes au-dessus d’un faux-plafond, ce qui permet le non recours à la climatisation, les brasseurs d’air ajoutent un confort ainsi que les brises vues, les ouvertures en hauteur pour favoriser la circulation de l’air. Le bloc sanitaire a entièrement été rénové avec l’installation d’un nouveau système d’assainissement. La peinture a été refaite dans l’ensemble des salles et des bâtiments, l’accessibilité, la sécurité incendie, etc. Des travaux qui ont satisfait les différentes parties et plus exactement les parents et les élèves de l’établissement.

M. Le Préfet évoquera le terme de « temple de savoir » pour parler de l’école, c’est au sein de l’école que s’effectue le transfert de connaissance et de savoir. M. Le Préfet rappellera qu’en Métropole, il a fallu 1 siècle d’investissement pour accueillir tous les enfants de la République. A Mayotte, l’État va investir 35 000 000€ dans le 1er degré et 80 000 000€ dans le 2nd degré d’ici 2025 et compte tenir les mesures de ce dernier. Il appréciera le fait que l’école élémentaire propose une période de périscolaire aux enfants. La périscolaire apporte de l’animation, des loisirs et permet le développement de l’île. Cette école est en rythmes scolaires et le périscolaire accueille plus de 160 enfants pour 10 animateurs et animatrices PEC.

saidvita_5.jpg saidvita_14.jpg

Avant de visiter l’école élémentaire, les institutionnels présents, procéderont à la coupure de ruban avant de dévoiler la plaque inaugurale et le nouveau nom de l’établissement scolaire, à savoir « Said Vïtta ». L’école porte désormais les acronymes du premier Maire de la commune de Chirongui qui était également un instituteur très renommé.

Institutionnels, parents, élèves et tout le public ont pu visiter et apprécier les rénovations. Désormais, tous attendent la seconde étape qui consistera à créer un réfectoire mutualisé avec la maternelle jouxtant l’école élémentaire.