Actualités de l'Académie

Présentation de la future formation professionnelle relative aux métiers de l’aérien

 

Le Mercredi 27 novembre 2019, a eu lieu une réunion de présentation de la future plateforme de formation professionnelle relative aux métiers de l'aérien. Étaient présents pour présenter le projet, M. Gilles HALBOUT Vice-recteur de Mayotte, M. Luc POIRIER inspecteur de Science et Technique Industrielle et M. Didier PIOLAT Proviseur du Lycée de Petite Terre.

Cette année, 12 élèves ont pu intégrer une classe de Seconde afin de préparer le Baccalauréat Professionnel Maintenance aéronautique option système au lycée de Petite Terre. En attendant la nouvelle construction des locaux, prévue en 2023, les élèves s'exercent dans un espace aménagé à ses fins afin d'étudier des revues techniques, en anglais, démonter et remonter un appareil, etc. Les nouveau locaux vont occuper un espace de 1500 m² avec un atelier de 700 m², des installations pédagogiques sur 600m², un hangar de 200-250m² pour accueillir des aéronefs (CESNA) et 2 moteurs type turbo réacteur ou turbopropulseur sur bâtit, des vestiaires, des annexes, etc..

aérien-2 aérien-3

Le projet résulte de la volonté de plusieurs acteurs (la Préfecture, l'Aéroport de Mayotte, Air Austral, Ewa Air, la DGAC, le Département de Mayotte, le lycée professionnel de Stella Matutina de La Réunion...), ces mêmes acteurs qui, aujourd'hui, soutiennent le Vice-Rectorat dans cette démarche d'étoffer l'offre existante et de proposer des formations adaptées au territoire et à la réalité mahoraise. Le campus proposera des formations de niveaux CAP, Bac Pro, BTS et jusqu'au niveau ingénieur « pour ne pas être la seule région à ne pas proposer de formations de niveau Bac +5 ».

aérien-4 aérien-5

La position géo-stratégique de Mayotte n'est pas négligeable et le développement du trafic aérien ne fera que s'accroître dans les années à venir d'où l'urgence de former des personnels qualifiés et d'avoir des techniciens aéronautique sur le territoire mais aussi dans la zone Océan-Indien. Les métiers de l'aérien étant nombreux, il existe plus de « 110 métiers invisibles (accueil, service..), sans lesquels les avions ne pourraient voler » qui feront eux aussi parties de l'offre du futur campus de Petite-Terre.
Le Vice-Rectorat souhaite que l'île se dote de plus de formations dans le supérieur, l'accession au statut de Région Académique devrait simplifier les démarches et satisfaire toutes les strates de la société (étudiants, institutions...).