Actualités de l'Académie

Visite du Champlain au port de Longoni

 

Le Vice-recteur a eu le privilège de visiter le B2M Champlain, un navire de la Marine Nationale en escale à Mayotte au port de Longoni.

champlain-1 champlain-5

C'est en compagnie du directeur de l'école d'apprentissage  maritime de Mayotte, M Bellais, que le Vice-recteur a pu se rendre sur le Champlain guidés par le capitaine pour une visite exceptionnelle.

champlain-12 champlain-16

65 mètres de long, 14 mètres de large, capable d'atteindre une vitesse maximale de 14 nœuds (environ 26 km/h) le B2M Champlain sera armé de deux équipages de 23 marins qui permuteront tous les quatre mois. C'est ainsi une permanence de près de 200 jours de mer par an qui pourra être assurée. Le bâtiment multi-missions, équipé des dernières innovations technologiques, vient renforcer la flotte française présente dans l'océan Indien aux côtés du patrouilleur et des deux frégates stationnés à La Réunion.

champlain-22 champlain-8

Troisième de la série, des unités modernes et construites selon les normes maritimes civiles et les exigences particulières de la Marine nationale, le bâtiment, patrouilleur a été livré en 2017, et répond à un besoin militaire et interministériel. L'équipage est composé notamment de vingt quatre marins, quatre officiers et des sous-officiers.

champlain-25 champlain-27

Le « Champlain » est conçu pour agir dans le cadre des missions exigeant des capacités de transport, de surveillance, d'assistance et de sauvetage. Il est le premier bâtiment de la Marine nationale française à être équipé du système nouvelle génération de transmissions par satellite « COMCEPT ». La transmission permet d'avoir un lien téléphonique et IP haut débit en permanence.

champlain-3

Le navire participe aux missions de sauvegarde maritime assurée dans la zone Sud de l'Océan Indien.Il effectue sept à huit missions par an.

 

Des activités de la Police de pêche sont aussi menées par le bateau de surveillance afin de veiller à la préservation des ressources halieutiques, dans les eaux de souveraineté française. Il détecte aussi les opérations de pêche qui lui semblent illicites. Ces genres de trafic sont surtout constatés dans la zone Nord de l'océan Indien, aux environs des côtes de la Tanzanie, au Nord de Mayotte, et moins dans le canal de Mozambique.