Mail

I-prof 180x44 Eduscol 150x33 Arena 130x142 voyage 150x122
   

Un colloque pour « apprendre et vivre ensemble » au collège Ouvoimoja

Paru le 04/05/18
Mis à jour le 04/05/18

« Seul on va plus vite, mais ensemble, on va plus loin », voilà les mots prononcés par Monsieur Jean-Loup MUNIER, proviseur au collège Ouvoimoja de Passamainty à l’occasion du Colloque « Police-Médecine-Justice-Education nationale» organisé le 26 avril 2018 dans l’enceinte de l’établissement.

Réunissant les principaux acteurs de la prise en charge des jeunes à Mayotte, ce colloque se veut une première étape dans la création d’un partenariat futur entre ces différentes structures. « Pour reconstruire la jeunesse mahoraise, chacun doit apporter sa pierre à l’édifice, dans un esprit de respect de l’autre et de sa culture », avance le proviseur du collège.

DSC 6214

Après l’ouverture de la manifestation par le discours de Madame le Vice-recteur, Nathalie COSTANTINI et le chant des élèves de l’école du Civisme du Capitaine Chamassi, tous, enseignants, psychiatre, éducateur spécialisé et représentants de la justice, sont intervenus pour partager leur vision et expliquer leur rôle dans l’encadrement des jeunes à Mayotte. Thierry LIZOLA, référent police du collège et membre de l’ordre des médiateurs professionnels a notamment insisté sur la nécessité d’avoir une nouvelle approche avec les jeunes qui s’insurgent facilement face à la contrainte et à l’excès d’autorité. « Le jugement et la contrainte ne peuvent qu’empirer un conflit au lieu de le résoudre. Il faut tenter d’instaurer une relation de confiance avec la personne pour la sortir de sa réalité personnelle et l’amener peu à peu à comprendre la réalité de la société dans laquelle elle vit », confie-t-il.

Au volet justice, Nathalie ZAHI, juge des enfants évoque quant à elle une nouvelle époque dans laquelle les parents sont démissionnaires parce qu’ils « n’osent plus punir car ils se disent que c’est eux qui iront en prison ». Pour remédier à cette situation, Archimed Saïd Ravoay, Directeur des Céméa, préconise un meilleur accompagnement des parents afin de les former, les amener à comprendre « ce qu’ils peuvent attendre des institutions et ce dont ils doivent se charger eux-mêmes dans l’éducation de leurs enfants ». Il suggère notamment dans certains cas, le recours à l’alphabétisation afin que les parents puissent suivre un minimum le travail de leurs enfants à la maison.

DSC 6292

Ensuite, Elodie Berenguer, psychiatre au CHM est intervenue lors d’une conférence sur l’adolescence et la santé mentale rappelant les problématiques qui affectent les jeunes aussi bien en métropole qu’à Mayotte : anxiété, grossesse précoce, dépression, troubles du comportement, etc. Les élèves sont également confrontés à d’autres difficultés relatives à la question de la langue. La psychiatre conseille notamment aux professeurs d’ « accepter d’apprendre des choses de leurs élèves » afin de « renforcer l’estime de soi ».

Ce colloque s’adresse justement aux enseignants, afin de les former à une approche éducative et psychologique des élèves, les aider à devenir des citoyens responsables et intégrés dans la société. L’idée de cet évènement vient de Jean-Loup MUNIER, qui, membre de l’éducation nationale depuis une trentaine d’années, a déjà expérimenté le système de « zone de sécurité prioritaire » (ZSP) dans une région rurale du Gard. Les établissements de Mayotte devant être placés en ZSP dès l’année prochaine, il sera apte à mettre en place les aménagements nécessaires dans son collège pour que ce projet se déroule dans les meilleures conditions possibles.

DSC 6235

 

Soucieux d’établir un partenariat entre les acteurs, il souhaite mettre en place un ROP (Réseau Opérationnel de Proximité) afin de mettre en lien chaque acteur éducatif. « Il faut créer une relation de confiance entre les partenaires, ce n’est que de cette manière que l’on réussira à aider les jeunes en difficulté », insiste-t-il.

« Mettre ces jeunes dans la rue ne fait que déplacer le problème », le but du réseau est de tenter de trouver des solutions pour aider les jeunes en difficulté avant que ceux-ci ne soient expulsés du système scolaire », ajoute-t-il.

Cette journée aura été enrichissante pour les membres du corps enseignants et les représentants des autres structures. L’occasion de réfléchir ensemble aux solutions que chacun peut apporter pour mieux accompagner et reconstruire la jeunesse mahoraise.

   

Les dernières visites du Vice-Recteur

le-ministre-de-l-education-nationale-en-visite-officielle-a-mayotte

Le Ministre de l’Education nationale en visite officielle à Mayotte

La rentrée scolaire commence cette année dans une atmosphère sereine avec l’arrivée de Monsieur le...
29/08/2018, 00:00
premiere-visite-de-rentree-du-recteur-stephan-martens

Première visite de rentrée du vice-recteur, Stephan Martens

 Jeudi 23 août 2018, le vice-recteur, Stephan Martens a effectué sa première visite de rentrée au...
27/08/2018, 07:54
visite-a-l-ecole-kaweni-poste

Visite de rentrée à l'école Kaweni Poste

 Jeudi 23 août 2018 - Visite de rentrée à l'école Kaweni Poste, avec le préfet de Mayotte,...
27/08/2018, 07:54
le-vice-recteur-en-visite-au-lycee-bamana

Le vice-recteur en visite au lycée Bamana

 Jeudi 23 août 2018. Visite de rentrée au lycée de Bamana, avec le préfet de Mayotte. Très beau...
27/08/2018, 07:54
   

S'INFORMER

Picto 6 Picto 4 Picto 2 Picto 3 Picto 5 Picto 1 amelouvertoriginal cr voyage 150x122 Arena 130x142 I-prof 180x44 Eduscol 150x33

   

LIENS UTILES  


banniereparentseleves

CNESCO

services en ligne EN

handicap

logo VIGIPIRATE

   
© Vice-Rectorat de Mayotte