Mail

I-prof 180x44 Eduscol 150x33 Arena 130x142 voyage 150x122
   

La Coopération éducative Internationale

Paru le 19/10/16
Mis à jour le 25/10/16

Monter un projet de partenariat international est une des composantes importantes de l’Education au Développement et à la Solidarité Internationale.

LA SOLIDARITE INTERNATIONALE L’EXEMPLE DU RESEAU DES ECOLES ASSOCIEES A L’UNESCO

UNESCO 2

 

UN RESEAU MONDIAL D’ECOLES POUR REPONDRE AUX DEFIS MONDIAUX :

Implanté dans les ¾ des états membres de l’ONU, le réseau des écoles associées de l’Unesco est le plus grand réseau International au monde, avec environ 10.000 écoles labellisées dans plus de 180 pays de la maternelle aux instituts de formation des enseignants dont 180 en France (Guadeloupe, Guyane, Réunion et Îles Marquises comprises).

Une coordinatrice internationale anime ce réseau au siège de l’Unesco et lance des appels à projet à toutes les écoles adhérentes. Une coordinatrice nationale représente le réseau français au sein de la Commission nationale française de l’Unesco (CNFU).

Courant 2016, le réseau disposera d’une visibilité internationale par le biais d’un site mondial en ligne (OTA).

En s’appuyant sur les programmes du socle commun des connaissances et des compétences établis par le ministère de tutelle, les écoles associées s’engagent à mettre en œuvre des projets interdisciplinaires autour des valeurs, programmes et actualités de l’Unesco.

Cinq enseignants-experts, référents nationaux thématiques (développement durable et citoyenneté mondiale, dialogue interculturel, paix et droits de l’homme, patrimoine, problèmes mondiaux et solidarité internationale) se tiennent à la disposition des écoles pour la mise en œuvre de projets relevant plus spécifiquement de leur domaine.

Par ailleurs, le réseau des chaires Unesco, géré par la CNFU, et le réseau Man&Biosphère conceptualisent et pilotent des projets transversaux avec les écoles associées.

 

LA DEMARCHE :

L’établissement qui adhère au réseau s’engage tout entier, sur une base de volontariat et via son projet d’établissement, à mener des actions pédagogiques transdisciplinaires au service des valeurs de l’Unesco. Ces actions s’entrecroisent avec le territoire et l’actualité de l’établissement tout en contribuant à faire connaître les objectifs de l’Organisation. Chaque année, un temps fort Unesco vise à sensibiliser la communauté éducative, les classes de l’école, les parents et les partenaires.

Le label Ecoles associées Unesco met l’établissement en lumière à tous les niveaux, lui assure une ouverture à l’international, facilite les partenariats avec la société civile et la mise en place de diverses coopérations. L’école est alors considérée comme une école qui se tient à l’avant-garde pédagogique, œuvrant au profit d’une éducation de qualité pour tous.

Le réseau, en effet, exprime les idéaux et les priorités de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et de l’Unesco à travers l’amélioration de l’apprentissage en mettant en œuvre des projets efficaces et en produisant du matériel pédagogique innovant.

 

L’ADHESION :

Tout projet d’école associée doit être adressé via le site du réseau (www.ecoles-unesco.fr) à la CNFU qui, à partir d’un faisceau de critères (innovation pédagogique, qualité de la démarche, adéquation aux priorités de l’Unesco, interdisciplinarité, échanges internationaux, partenariats…), valide la demande.

Le chef d’établissement et M. Janicot, président de la Commission, signent alors une charte engageant les deux parties ; l’Unesco en est informée et envoie à l’établissement le logo et le certificat d’adhésion pour une durée de trois ans renouvelables. Par suite, l’établissement enverra chaque année un rapport d’activité à la coordinatrice nationale.

 

LA MISE EN PLACE :

En binôme avec sa hiérarchie, un enseignant coordonnateur est nommé au sein de l’établissement : il valorise les divers projets, catalyse de nouvelles réalisations, dynamise les équipes (enseignantes ou non) et les représente à tous niveaux.

Les chefs d’établissements et les coordonnateurs sont annuellement conviés à participer à un séminaire national de deux jours organisé à Paris où, entre autres, sont présentés et primés les meilleurs projets.

Un second séminaire annuel, au niveau de la coordination internationale à l’Unesco, regroupe des coordinateurs, des coordonnateurs et des élèves de nombreuses écoles associées du monde entier qui développent ensemble un thème de travail en commun. Comme en 2014 lors de la conférence de Nagoya, au Japon, qui célébrait la fin de la décennie sur l’éducation au développement durable, ou cette année dans le cadre de la COP 21 du Bourget : ce dernier séminaire en date a rassemblé des établissements de 11 pays au siège de l’Unesco. L’objectif était de présenter et d’échanger sur les nombreuses actions menées au sein du réseau des écoles puisque l’éducation reste un élément crucial et incontournable pour lutter contre le réchauffement climatique.

Adhérer au réseau revient ainsi à implanter les défis du monde contemporain au sein des écoles et avec les élèves. L’école associée apporte ainsi sa pierre à une paix planétaire solide et durable.

 

LES ERAEI ET /OU COORDONNATEURS UNESCO

Dans le cadre des projets de coopération internationale, les établissements scolaires, devront désigner et mettre progressivement en place au sein de leurs établissements des Enseignants Référents pour l’Action Européenne et Internationale (E.R.A.E.I).

 

ROLE ET MISSION DES ERAEI

  • Soutenir, sous l’autorité du chef d’établissement, la mise en œuvre et le suivi du volet international du projet d’établissement
  • Etre le relais de la chargée de mission relations internationales et informer l’équipe pédagogique des moyens et dispositifs disponibles pour créer un projet d’ouverture européenne et internationale
  • Promouvoir et faciliter tout projet de partenariat, d’échanges, de mobilité enseignante et/ou d’élèves à l’étranger
  • Impulser les projets européens Erasmus +
  • Informer la chargée de mission relations internationales des partenariats, échanges et mobilités à l’étranger et des programmes européens développés par l’établissement.
  • Favoriser les échanges d’informations et de bonnes pratiques entre les ERAEI

NB : Dans ce processus de labélisation et afin d’en assurer le suivi, les établissements sont priés de transmettre, une copie de cette demande ainsi que toute éventuelle validation d’adhésion à Madame Fatou DANFA, chargée des relations internationales au service juridique du vice-rectorat et se tient à votre disposition pour toute information complémentaire.

 

DOCUMENTS UTILES :

  • La demande de participation à compléter par le chef d’établissement et le coordonnateur qui sera désigné,
  • la charte à faire signer par le chef d’établissement,
  • la demande de participation pour les écoles classées en REP et REP+,
  • Note académique du 14 avril 2016.

NB : Hélène MOUTY est la nouvelle coordinatrice du réseau des écoles associées à l’Unesco

 

EN SAVOIR PLUS…

Site du réseau français des écoles associées à l’Unesco : https://www.ecoles-unesco.fr/

Circulaire n°2009-172 du 24 novembre 2009 relative à la Coopération éducative européenne et internationale : politique d'ouverture et de mobilité, moyens, actions et évaluation… rôle et mission des ERAEI.

   

S'INFORMER

Picto 6 Picto 4 Picto 2 Picto 3 Picto 5 Picto 1 amelouvertoriginal cr voyage 150x122 Arena 130x142 I-prof 180x44 Eduscol 150x33

   

EVENEMENTS  

acadmie Instances
  Sciences Examens/Concours
culture et socit

Evènements
nationaux

 

conseils de  classes Conseils
de classe
Littrature Evènements de
l'académie
 
plusieurs evenements Plusieurs
évènements
Octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
   

CAMPAGNES NATIONALES  


banniereparentseleves

2016 planumdeploye edugouv 178x80

CNESCO


webmestre 30809

LOGO MESR 293229

logo VIGIPIRATE

   
© Vice-Rectorat de Mayotte