ACADÉMIE

Les élèves de Mayotte intègrent aussi les Grandes Écoles Françaises

 

Deux élèves de l’Académie de Mayotte vont intégrer l’une des prestigieuses écoles de France, à savoir Sciences-Po Paris et Bordeaux après le bac. Ces jeunes sont la preuve que l’excellence est à la portée de tous les jeunes et n’est pas réservée à une « élite ». Les portes sont ouvertes à tous, il faut se donner les moyens de réaliser ses rêves et ses ambitions.

Les résultats du Baccalauréat paraitront le 06 juillet 2021 et la plupart des élèves ont déjà eu une réponse concernant leur avenir. Pour Farouk et Oumaya ce sera Sciences-Po ! Farouk intégrera Scienes-Po Paris et Oumaya Sciences-Po Bordeaux à la rentrée 2021-2022. Ils sont à peine majeur, mais chacun a son idée du futur et de la carrière qu’il souhaite embrasser.

E4ESFWgXMAEAMVL.jpg 60ca19f839b14_oumya_et_les_autres-1694918.jpg 60ca19bb53df1_oumaya_et_farouk_-1694914.jpg

Oumaya Abdallah, 18 ans, originaire de M’gombani - Mamoudzou est en terminale Science Économique et Sociale au Lycée Younoussa BAMANA. Après des moments d’hésitations, de doutes et de stress, la jeune femme a finalement réussi à franchir toutes les étapes d’admission avec succès. Aujourd’hui, elle rêve de grandeur et « envisage d’intégrer l’ENA par la suite ou faire un master en affaires internationales ou relations internationales pour travailler dans le milieu de la diplomatie », espère celle qui va prendre la direction de Bordeaux dans un premier temps.

Le second lauréat Farouk Kourati, 17 ans, originaire de Majicavo Lamir, est scolarisé au Lycée des Lumières. Il est arrivé 36ème sur 1080 candidats. Il vient de réaliser son rêve, à savoir intégrer la prestigieuse école de science po Paris. Et pourtant son environnement social ne le prédestinait pas à un tel cursus. « J’avais en tête que l’échec faisait partie du jeu et j’envisageais aussi d’aller en prépa. Pour moi, Sciences Po n’était pas une fin en soi, mais plutôt un moyen d’atteindre mes objectifs ». Il souhaite à terme intégrer la Haute fonction publique française. Il s’y prépare depuis son année de première en ayant choisi des spécialités orientées vers les sciences politiques et la géopolitique.

Ces deux jeunes sont conscients de tout le travail qu’ils doivent fournir pour réussir leurs études et accomplir leurs rêves. Mais ils se disent motivés prêt à faire les sacrifier nécessaires pour y arriver. Ils sont devenus des exemples pour leurs camarades. Ils sont aussi la preuve que l’excellence est à la portée de tous.

D’autres élèves vont intégrer la Sorbonne et d’autres écoles prestigieuses. Certains envisagent de suivre le même chemin. Pour se faire, les lycées des Lumières à Mamoudzou Nord et Tani Malandi à Chirongui signeront au mois de juillet prochain, une convention avec de Grandes Écoles, dans le but de former les professeurs qui vont accompagner les jeunes dans leurs projets d’études et d’avenir.