Nouveaux arrivants - Titulaires et contractuels

Chers nouveaux arrivants,

Sur un territoire où plus de la moitié des habitants a moins de 17 ans, la responsabilité de l’École est immense. Servir l’éducation à Mayotte c’est aujourd’hui agir sur le destin des de plus de 100 000 jeunes qui nous sont confiés et qui seront les acteurs majeurs de l’avenir du 101ième département français.

L’Éducation reste au centre des enjeux du territoire : depuis le 1er janvier 2020, avec la création d’un rectorat de plein exercice, Mayotte est devenue la 18ième Région académique de France. Cette transformation s’est adossée au projet académique 2020-2023 qui guide les actions de notre académie autour de trois axes principaux : sécuriser les apprentissages, accompagner vers la réussite, et rayonner avec son territoire.

La sécurisation des apprentissages passe par l’amélioration des conditions d’accueil. Les récentes épidémies nous ont montré combien la mise aux normes sanitaire des établissements était urgente, tout comme le sont les constructions et rénovations des écoles, collèges et lycées. Dans les 5 prochaines années, 800 nouvelles salles de classes seront construites, permettant de faire cesser le système de rotations dans le premier degré, et 8 collèges, 4 lycées, 4 internats et 6 cuisines centrales verront aussi le jour !
La sécurisation des apprentissages c’est aussi l’attention portée aux élèves à besoins particuliers, notamment ceux en situation de handicap. Cela passe aussi par un lien renforcé avec l’ensemble de nos partenaires, et en particuliers les parents d’élèves et par la promotion des valeurs de la République, la laïcité, la lutte contre toute forme de discrimination et le développement de l’engagement citoyen.

L’accompagnement de nos élèves vers la réussite commence avec la maîtrise des savoirs fondamentaux dans le premier degré avec une attention particulière à la scolarisation en maternelle dès 3 ans. C’est aussi un suivi en matière d’orientation, une personnalisation accrue des parcours, en développant à la fois des classes passerelles notamment pour les « petits lecteurs, petits scripteurs » et des parcours talents, à travers notamment des cordées de la réussite ou des partenariats avec des grandes écoles comme ceux signés cette année avec Sciences Po Paris. C’est enfin le développement de la voie professionnelle et la lutte contre le décrochage scolaire. Pour mettre en place ces priorités, nous bénéficions d’un soutien constant du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse et cette année c’est plus de 265 postes de titulaires supplémentaires qui seront ouverts sur Mayotte. Nous développons en parallèle la formation de nos personnels pour les accompagner dans leur prise de fonction, dans leurs projets professionnels, ou pour mieux appréhender l’évolution des pratiques pédagogiques ; trois priorités seront au cœur du nouveau plan académique de formation : le numérique, le développement durable et la citoyenneté.

Notre rectorat est fortement ancré dans ce département, riche de son environnement naturel, de ses cultures et de son histoire. Nous y développons les approches pédagogiques favorisant une éducation plurilingue, prenant en compte les langues maternelles des élèves. Nous avons ainsi signé une convention avec le Conseil Départemental pour favoriser l’inclusion et l’enseignement des langues régionales. Nous mettons aussi en place des mesures d’attractivité pour attirer et installer durablement de nouveaux collègues. Ces mesures visant à améliorer les conditions d’accueil et de travail de nos personnels sont développées dans notre feuille de route RH, qui décline localement les mesures nationales mises en œuvre dans le cadre du « Grenelle de l’Éducation ».

L’académie doit ainsi rayonner avec son territoire, en développant une offre de formation adaptée aux besoins de l’île et en développant les dispositifs d’insertion professionnelle. A la rentrée nous ouvrons ainsi une deuxième classe préparatoire aux grandes écoles (commerciales après celles d’ingénieurs), nous poursuivons le déploiement de la licence d’accès aux études de santé au CUFR, et celui du Pôle étudiants pour l'innovation, le transfert et l'entrepreneuriat en lien avec la Chambre de commerce et d’industrie de Mayotte. La nouvelle organisation territoriale de l’État nous a donné des compétences de suivi du développement de la recherche et de l’innovation avec déjà de belles avancées à travers le labélisation du Pôle d’Innovation Intégrée de Mayotte. Cette organisation a aussi entraîné le rattachement de la Délégation régionale académique à la jeunesse, à l’engagement et aux sports dont nous voyons les fruits avec le déploiement du Service national universel, le recrutement de services civiques, et l’amplification du programme de construction d’infrastructures sportives à travers l’île.
Ce rayonnement doit aussi nous permettre de renforcer nos liens avec les pays de la zone Océan Indien et d’y développer des projets de coopération et de développement.

Quelle que soit notre fonction dans l’École de la République, sécurité et protection, exigence et ambition, bienveillance et accompagnement devront toujours guider notre action quotidienne au service des élèves et de leurs familles ; ces principes doivent guider notre action.

Nous vous souhaitons une bonne lecture de ces revues et comptons sur vous pour œuvrer à installer durablement sur Mayotte les bases républicaines de l’ « École de la confiance »

Nari barikiché moussomo !
Faisons avancer l’éducation !

 

 

 

 

 


Gilles Halbout
Recteur de la Région académique de Mayotte
Chancelier des Universités.

Mise à jour : septembre 2022